Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bioécologie

The Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS)

24 Novembre 2016,

Publié par Bioécologie

The Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS) provides continuous data and information on atmospheric composition. The service describes the current situation, forecasts the situation a few days ahead, and analyses consistently retrospective data records for recent years.

Read more...

Scientists Seek to Update Evolution

23 Novembre 2016,

Publié par Bioécologie

Recent discoveries have led some researchers to argue that the modern evolutionary synthesis needs to be amended.

Kevin Laland looked out across the meeting room at a couple hundred people gathered for a conference on the future of evolutionary biology. A colleague sidled up next to him and asked how he thought things were going.

“I think it’s going quite well,” Laland said. “It hasn’t gone to fisticuffs yet.”

Laland is an evolutionary biologist who works at the University of St. Andrews in Scotland. On a chilly gray November day, he came down to London to co-host a meeting at the Royal Society called “New Trends in Evolutionary Biology.” A motley crew of biologists, anthropologists, doctors, computer scientists, and self-appointed visionaries packed the room. The Royal Society is housed in a stately building overlooking St. James’s Park. Today the only thing for Laland to see out of the tall meeting-room windows was scaffolding and gauzy tarps set up for renovation work. Inside, Laland hoped, another kind of renovation would be taking place.

In the mid-1900s, biologists updated Darwin’s theory of evolution with new insights from genetics and other fields. The result is often called the Modern Synthesis, and it has guided evolutionary biology for over 50 years. But in that time, scientists have learned a tremendous amount about how life works. They can sequence entire genomes. They can watch genes turn on and off in developing embryos. They can observe how animals and plants respond to changes in the environment.

As a result, Laland and a like-minded group of biologists argue that the Modern Synthesis needs an overhaul. It has to be recast as a new vision of evolution, which they’ve dubbed the Extended Evolutionary Synthesis. Other biologists have pushed back hard, saying there is little evidence that such a paradigm shift is warranted.

This meeting at the Royal Society was the first public conference where Laland and his colleagues could present their vision. But Laland had no interest in merely preaching to the converted, and so he and his fellow organizers also invited prominent evolutionary biologists who are skeptical about the Extended Evolutionary Synthesis.

Both sides offered their arguments and critiques in a civil way, but sometimes you could sense the tension in the room — the punctuations of tsk-tsks, eye-rolling, and partisan bursts of applause.

But no fisticuffs. At least not yet.

Making Evolution as We Know It

Every science passes through times of revolution and of business as usual. After Galileo and Newton dragged physics out of its ancient errors in the 1600s, it rolled forward from one modest advance to the next until the early 1900s. Then Einstein and other scientists established quantum physics, relativity and other new ways of understanding the universe. None of them claimed that Newton was wrong. But it turns out there’s much more to the universe than matter in motion.

Read more here

 

Scientists Seek to Update Evolution

Évaluation des écosystèmes pour le millénaire/The Millennium Ecosystem Assessment

17 Novembre 2016,

Publié par JMB

L’Évaluation des écosystèmes pour le millénaire (EM) est née en 2000 à la demande du Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan. Instaurée en 2001, elle a pour objectif d’évaluer les conséquences des changements écosystémiques sur le bien-être humain; elle doit également établir la base scientifique pour mettre en œuvre les actions nécessaires à l’amélioration de la conservation et de l’utilisation durable de ces systèmes, ainsi que de leur contribution au bien-être humain. Plus de 1 360 experts du monde entier ont participé à ce projet. Leurs conclusions, réunies en cinq volumes techniques et six rapports de synthèse, présentent une évaluation scientifique ultra‑moderne de la condition et des tendances des écosystèmes dans le monde et de leurs fonctions (comme l’eau potable, la nourriture, les produits forestiers, la protection contre les crues et les ressources naturelles), ainsi que les possibilités de restaurer, de conserver ou d’améliorer l’utilisation durable des écosystèmes.

Plus d'informations
ici

The Millennium Ecosystem Assessment (MA) was called for by the United Nations Secretary-General Kofi Annan in 2000. Initiated in 2001, the objective of the MA was to assess the consequences of ecosystem change for human well-being and the scientific basis for action needed to enhance the conservation and sustainable use of those systems and their contribution to human well-being. The MA has involved the work of more than 1,360 experts worldwide. Their findings, contained in five technical volumes and six synthesis reports, provide a state-of-the-art scientific appraisal of the condition and trends in the world’s ecosystems and the services they provide (such as clean water, food, forest products, flood control, and natural resources) and the options to restore, conserve or enhance the sustainable use of ecosystems.

More informations:
link

Photo of the day

11 Novembre 2016,

Publié par JMB

ICF Canoe Slalom Junior World Championships (Foix, Ariège, France; July 2010). 

2010_07_11-Championat-Monde-CK-Foix-c-JM-Bonzom-105.jpg

Kelly Travers of the New Zealand team is preparing to start the women's slalom canoe race. Moment of concentration (photo credit: JMB)

Nick Brandt

4 Novembre 2016,

Publié par JMB

L'œuvre de Nick Brandt témoigne d'une intimité avec son sujet - les animaux d'Afrique orientale - et d'un talent qui font de lui une figure à part dans le monde des photographes de la faune sauvage.

Sur sa méthode de travail, et sur la signification de ses photos, Nick Brandt s'explique : " Approcher tout près, vraiment tout près des animaux. Je n'utilise pas de téléobjectif. [...] Je veux cadrer les animaux dans leur environnement, dans leur monde. Je veux éprouver un vrai sentiment d'intimité avec chacun d'eux - avec ce chimpanzé-là, ce lion ou cet éléphant particuliers, qui se trouvent devant moi. Je crois que cette proximité est pour beaucoup dans la capacité du photographe à révéler la personnalité de son sujet. On ne fait pas le portrait d'un être humain au téléobjectif, à trente mètres, en imaginant rendre un peu de son âme ; on s'approche de lui. Alors, je prends mon temps et j'avance petit à petit - en voiture ou à pied - jusqu'à n'être plus, souvent, qu'à quelques mètres des animaux. Et plus j'ai l'impression qu'ils se présentent d'eux-mêmes, qu'ils posent pour leur portrait, plus, me semble-t-il, le résultat final me plaît. [...]

Ce qui m'intéresse en définitive, ce n'est pas de créer une œuvre purement documentaire ou remplie d'action et de spectacle, comme c'est généralement la règle dans le domaine de la photographie d'animaux. Mais de montrer les animaux en train d'être, tout simplement. En train d'être avant qu'ils ne soient plus. Avant qu'ils cessent d'exister, à l'état sauvage en tout cas. Ces images sont mon élégie à ces créatures superbes, à ce monde d'une beauté déchirante qui s'évanouit peu à peu, tragiquement, sous nos yeux. "

 


 

Limnology & Oceanography:The Top 60 Papers from the First 60 Years of L&O

3 Novembre 2016,

Publié par Bioécologie

With this first ever virtual issue of Limnology & Oceanography, we celebrate 60 years of the journal by bringing together 60 of the most cited papers published in the journal.  After leading with the announcement for L&O in the first issue in 1956 by the ASLO-President Alfred Redfield, the virtual issue presents the top 5 most cited papers from the 1950s, then the top 10 most cited papers for each subsequent decade through 2009, and finally the top 5 most cited papers since 2010.  We chose this approach rather than simply publishing the top 60 papers across the entire time of the journal so as to best reflect what the community of limnologists and oceanographers have found most interesting and valuable over time.  Within each decade, the papers are listed in their order of citation, with the most cited presented first. These top 60 papers are truly the choice of the community as reflected by the extent of citation.  This is an extraordinary collection that any practitioner or student of aquatic sciences will want to read.  

Read Top 60 Papers from the First 60 Years of L&O Virtual Issue Here

Sic-Hub : des millions de publications scientifiques en accès libre

2 Novembre 2016,

Publié par Bioécologie

Le site pirate Sci-Hub propose en téléchargement gratuit "47 millions de publications de chercheurs".

Pour y accéder, cliquez sur ce lien : https://sci-hub.io. Mais régulièrement le site se fait bloquer. Essayez ces autres adresses : https://sci-hub.bz ou https://sci-hub.cc ou http://80.82.78.170)

Si rien de fonctionne, essayez de passer par Library Genesis

Lancé en 2011 par Alexandra Elbakyan, une chercheuse kazakhe en neurosciences, Sci-Hub donne accès à plus de 47 millions d’articles de recherche, des contenus d’ordinaire payants, publiés par de grands éditeurs de revues scientifiques.

Alexandra Elbakyan : « Quand j’étais étudiante au kazakhstan, je n’avais accès à aucun article de recherche ». J’en avais besoin pour mon projet de recherche. Payer 32 dollars [par article] est insensé quand vous avez besoin de parcourir ou de lire des dizaines ou des centaines d’articles pour faire vos recherches. »

Sic-Hub : des millions de publications scientifiques en accès libre

FishBase: A Global Information System on Fishes

24 Octobre 2016,

Publié par Bioécologie

FishBase is a relational database with information to cater to different professionals such as research scientists, fisheries managers, zoologists and many more.  FishBase on the web contains practically all fish species known to science.

FishBase was developed at the WorldFish Center in collaboration with the Food and Agriculture Organization of the United Nations ( FAO) and many other partners, and with support from the European Commission ( EC). Since 2001 FishBase is supported by a consortium of nine research institutions

FishBase: A Global Information System on Fishes

France : libre accès aux articles scientifiques !

21 Octobre 2016,

Publié par Bioécologie

La loi pour une République numérique promulguée le 8 octobre 2016 comporte un article dédié au libre accès aux articles scientifiques, l’article 30.

En bref, tous les articles scientifiques issus de la recherche publique peuvent désormais être déposés dans HAL :

  • dans leur version manuscrit accepté,

  • avec un embargo maximum de 6 mois,

quelle que soit la politique de libre accès de l’éditeur.

Le manuscrit accepté correspond au manuscrit auteur de la version définitive de l’article, sans la mise en forme typographique de l’éditeur ni les mentions de copyright.

Extrait de l’article 30 de la loi pour une République numérique, dont l’intégralité est disponible sur Legifrance :

« Lorsqu'un écrit scientifique issu d'une activité de recherche financée au moins pour moitié par des dotations de l'Etat, des collectivités territoriales ou des établissements publics, par des subventions d'agences de financement nationales ou par des fonds de l'Union européenne est publié dans un périodique paraissant au moins une fois par an, son auteur dispose, même après avoir accordé des droits exclusifs à un éditeur, du droit de mettre à disposition gratuitement dans un format ouvert, par voie numérique, sous réserve de l'accord des éventuels coauteurs, la version finale de son manuscrit acceptée pour publication, dès lors que l'éditeur met lui-même celle-ci gratuitement à disposition par voie numérique ou, à défaut, à l'expiration d'un délai courant à compter de la date de la première publication. Ce délai est au maximum de six mois pour une publication dans le domaine des sciences, de la technique et de la médecine et de douze mois dans celui des sciences humaines et sociales. »

Un autre article de cette loi concerne également le libre accès, l’article 38 sur la fouille de textes et de données. Il sera effectif lorsque les décrets d’application auront été publiés.

Source : Bibliothèque universitaire Pierre et Marie Curie (France)

France : libre accès aux articles scientifiques !