Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bioécologie

La Sociedad Española de Etología (SEE)

30 Septembre 2014,

Publié par Bioécologie

La Sociedad Española de Etología (SEE) es una entidad de carácter no lucrativo fundada en Abril de 1984, en Bellaterra, para promover y coordinar el estudio del comportamiento animal, tanto teórico como aplicado. La Sociedad se creó con el fin de favorecer la colaboración y comunicación entre los etólogos de habla hispana, y difundir los conocimientos etológicos a través de publicaciones, congresos, charlas, y docencia de la Etología en los diversos planes de estudio.

Rapport Planète Vivante 2014

30 Septembre 2014,

Publié par Bioécologie

© WWF International
© WWF International

Auteur, WWF:

"La biodiversité mondiale ne semble jamais avoir été si mal en point. La population des espèces vertébrées mesurées par l'Indice Planète Vivante a diminué de moitié sur les 40 dernières années.

L’Indice Planète Vivante (IPV), qui mesure l’évolution de milliers de populations d’espèces vertébrées, a enregistré un déclin de 52 % entre 1970 et 2010.En d’autres termes, le nombre de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens, et de poissons sur le globe a, en moyenne, diminué de moitié en 40 ans."

Lire la suite ici

ContaSed 2015, Suisse : « Contaminated Sediments: Environmental Chemistry, Ecotoxicology and Engineering »

30 Septembre 2014,

Publié par Bioécologie

ContaSed 2015, Suisse : « Contaminated Sediments: Environmental Chemistry, Ecotoxicology and Engineering »

The ContaSed2015 Organizing Committee welcomes you to attend the conference "Contaminated Sediments: Environmental Chemistry, Ecotoxicology and Engineering" that will be held from 8 to 13 March, 2015 at the Conference Centre Monte Verità, Ascona, Switzerland, the venue of choice for Congressi Stefano Franscini, the international conference platform of ETH Zurich.

Model Organisms: yeast, Drosophila and C. elegans

30 Septembre 2014,

Publié par Bioécologie

Pour attraper les C. elegans (oeufs, larves, adultes), on utilise un fil de platine préalablement chauffé pour éviter toute contamination du milieu de culture par des micro-organismes.
Pour attraper les C. elegans (oeufs, larves, adultes), on utilise un fil de platine préalablement chauffé pour éviter toute contamination du milieu de culture par des micro-organismes.

This unique Science Education collection features three model organisms commonly used in life sciences research: S. cerevisiae (Baker’s Yeast), D. melanogaster (the fruit fly), and C. elegans (nematode roundworm). In addition to discussing the current and historical significance of these organisms, the collection includes concepts and methodology relating to how they are maintained and reproduce in the laboratory.

Click here

Découverte d’un déterminant de la vulnérabilité au stress

25 Septembre 2014,

Publié par Bioécologie

Tests comportementaux sur souris dans l'étude sur la dépression, test pour la coordination motrice rotarod via la mesure du temps de maintien de l'animal sur une barre en rotation. Laboratoire de l'équipe 4 (crédit photo : Inserm/P. Latron)
Tests comportementaux sur souris dans l'étude sur la dépression, test pour la coordination motrice rotarod via la mesure du temps de maintien de l'animal sur une barre en rotation. Laboratoire de l'équipe 4 (crédit photo : Inserm/P. Latron)

Auteur de ce communiqué : Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm, France, 22 septembre 2014).

Une équipe Inserm vient d’identifier, chez la souris, un nouveau déterminant de la réponse au stress : l’altération d’une protéine appelée OCT2 augmente en effet cette réponse, rendant les animaux plus vulnérables à un stress répété. Cette découverte renforce l’idée selon laquelle les interactions entre gènes et environnement participent à la susceptibilité individuelle au stress.

"Un stress répété entraine, chez certains individus seulement, un risque de dépression. Cette variabilité s’expliquerait entre autres par une différence dans l’activité du produit de certains gènes, en plus de l’exposition au stress", selon Sophie Gautron*, coauteur d’une nouvelle étude Inserm sur le sujet. Les résultats de ses travaux menés chez la souris vont dans le sens d’une interaction gène-environnement pour expliquer la vulnérabilité au stress. Les chercheurs viennent en effet de montrer qu’une protéine nommée OCT2, un transporteur de cation organique présent dans les circuits neuronaux liés au stress, peut modifier la réponse physiologique au stress et accroitre les symptômes dépressifs qui résultent d’un stress répété.

L’équipe s’est intéressée à cette protéine car de précédents travaux ont montré qu’elle était sensible à la corticostérone, l’hormone du stress. Pour en savoir plus, les auteurs ont aboli l’expression du gène OCT2 chez des rongeurs et les ont soumis à un stress répété. Ils ont alors constaté une plus grande sensibilité des animaux à ce stress, avec davantage de symptômes dépressifs comme une diminution des soins autonomes, des troubles de mémoire spatiale ou encore des problèmes d’interaction sociale. Ces souris présentaient en outre des niveaux plus élevés de corticostérone et l’altération d’au moins une voie de signalisation impliquée dans le stress.

Lire la suite ici

Intermède : Anaïs s’en-va-t-en guerre

24 Septembre 2014,

Publié par Bioécologie

Intermède : Anaïs s’en-va-t-en guerre

Anaïs Kerhoas, jeune agricultrice bretonne : son combat pour trouver un terrain et cultiver ses plantes aromatiques et médicinales bio.

Un documentaire vivifiant réalisé par Marion Gervais et produit par Quarkprod.

Pour regarder le film dans son intégralité cliquez ici.

Post-doctoral position in Ecological/Epidemiological modeller

24 Septembre 2014,

Publié par Bioécologie

Post-doctoral position in Ecological/Epidemiological modeller

Rothamsted Research, the largest agricultural research centre in the UK and the oldest agricultural research station in the world, is seeking a suitably qualified mathematical modeller, ecologist or epidemiologist for a post-doctoral position to work on fundamental and applied aspects of the population genetics and epidemiology of plant pathogens.

Post-doctoral researcher will combine population genetic and epidemiological models to study the evolutionary consequences of integrated control of plant diseases. Key aim is to quantify the consequences for the sustainability of disease control of integrated use of cultivar resistance and fungicides.

Alongside an extensive experimental program the post-doctoral researcher will develop and analyse models as well as use the data for model testing.

Key application area: The project will use potato late blight as a test system which is both scientifically tractable and of high economic significance. The knowledge and strategies identified will be specifically relevant to the potato industry and provide insights for the wider horticultural industry.

As well as address fundamental research questions in this area, the post-holder will have the opportunity to work closely with regulatory agencies and national and international partners to have a tangible impact on control strategies in practice. The successful applicants will have strong quantitative skills and experience in population genetic or epidemic modelling.

The posts will be located in the Computational and Systems Biology Department at Rothamsted Research under the supervision of Dr Frank van den Bosch, with close interactions with the internal and external collaborators. Informal enquiries about this post can be directed to Dr Frank van den Bosch (frank.vandenbosch@rothamsted.ac.uk or 01582 763133 x2372)

The appointment is full-time within Band D with a starting salary normally in the region of £29,842 and £32,315 per annum. The post is available for a three year period.

To apply click here

Closing date: 19 October 2014. An Equal Opportunities Employer