Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bioécologie

La qualité des eaux en France reste insuffisante

24 Mars 2010,

Publié par JMB

Les chiffres publiés, lundi 22 mars, par le ministère de l'écologie donnent la mesure du chemin à parcourir pour atteindre le 'bon état écologique des eaux' en France d'ici à 2015, que prescrit la directive-cadre sur l'eau (DCE) européenne adoptée en 2000. Plus de la moitié des eaux de surface sont dans un état écologique moyen, médiocre ou mauvais, tandis que 7 % sont en très bon état et 38 % en bon état. L'état écologique reflète la qualité de la biodiversité des cours d'eau, leurs concentrations en phosphore et nitrates, et leur hydromorphologie (état des berges, obstacles à l'écoulement...).

JM-Bonzom-DiatomU--34-.jpgL'état chimique, de son côté, mesure la concentration d'une quarantaine de substances (cadmium, pesticides, benzène...). Selon cet indicateur, 45 % des eaux superficielles sont en bon état, 21 % en mauvais état et 34 % restent indéterminés, faute de mesures suffisantes. Les eaux souterraines sont, elles aussi, dans une piètre situation : 41 % présentent des concentrations de polluants trop élevées. En outre, 9 % des nappes sont surexploitées.

C'est à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, consacrée cette année aux enjeux liés à la qualité des ressources, que le ministère et l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) rendent ces données publiques. La mauvaise qualité de l'eau en France n'est pas une surprise : la moitié du territoire est classée en zone vulnérable du fait d'un excès de nitrates, 90 % des eaux de surface et 53 % des eaux souterraines présentant des traces de pesticides.

JM-Bonzom-DiatomU--306--copie-1.jpgLa France, habituée aux contentieux européens - sur la directive nitrates et la directive eaux résiduaires urbaines, qui oblige à assainir les eaux usées -, se retrouve au pied du mur. 'Les objectifs sont ambitieux, et nous savons qu'ils seront difficiles à atteindre, dit Jean-Philippe Deneuvy, à la direction de l'eau et de la biodiversité du ministère de l'écologie. Nous nous donnons tous les moyens possibles pour y parvenir.'... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Un article de Gaëlle Dupont dans le journal Le Monde

Energies renouvelables : les usines marémotrices

22 Mars 2010,

Publié par JMB

Grande-Bretagne - Selon le ministre de l’Énergie britannique, Lord Hunt, les courants maritimes de l’Angleterre pourraient alimenter en énergie 15 millions d’habitations d’ici 2015.

Tidal-energy.jpgLes énergies renouvelables houlomotrices (des vagues) et marémotrices (fournies par le mouvement des marées), en plus de diminuer les émissions de CO2, pourraient également créer plusieurs milliers d’emplois selon le gouvernement britannique.

Bien que plus chères que les énergies solaire et éolienne, elles seraient plus sûres que ces dernières, le mouvement des marées étant plus constant que le rayonnement solaire ou que la force du vent. Lord Hunt a ainsi lancé un plan d’actions pour la mise en place de l’énergie marémotrice à grande échelle. Les investisseurs seront incités à investir par des primes, des aides pour développer le secteur encore très peu reconnu par le marché, une chaîne logistique sera mise en place…

L’exploitation de l’énergie marine pourrait diminuer de 70 millions de tonnes la quantité deSeagen-Tidal-energy-marine.jpg CO2 émise par la Grande-Bretagne. Ce pays est bordé par les eaux, ce qui lui permet de bénéficier d’une source énergétique très vaste. La première usine marémotrice SeaGen, qui produit 1,2 mégawatt, permet déjà de fournir de l’énergie à 1.000 habitations.

Source : Maxisciences


Pour en savoir plus sur les énergies marines, lire par exemple ce document de l'Ifremer (2004)

L'Ecologie Scientifique en France

2 Mars 2010,

Publié par JMB

Corse-Mai-2009-275.jpg Je vous invite à découvrir ce site Internet , dont "l’objectif est de faciliter les interactions entre chercheurs, étudiants et professionnels de l’environnement. Ce site recense les activités de chacune de ces trois grandes catégories d’acteurs de l’écologie fonctionnelle. Réalisé avec un logiciel libre Joomla! permettant une gestion de son contenu dynamique et décentralisée, ce site est fait pour être pris en main par ces différents acteurs. Il suffit de s’inscrire pour envoyer informations, commentaires ou suggestions."