Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bioécologie

Le 23 mars prochain, fêtons tous ensemble la 10e Nuit de la Chouette

18 Mars 2013,

Publié par JMB

nuit-de-la-chouette-2013-affiche.jpgTous les deux ans, et depuis maintenant plus de dix ans, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France organisent conjointement la Nuit de la Chouette, un événement exceptionnel, pour faire connaître les chouettes et hiboux à un large public et le sensibiliser aux richesses de la nature la nuit.

Comment ? Grâce à des organisateurs relais qui proposent des sorties nocturnes, mais aussi des conférences, des expositions, des ateliers de construction de nichoirs… gratuites et ouvertes à tous !

 

Denis Le Bihan et l'IRM de diffusion...

17 Mars 2013,

Publié par JMB

Ecoutez sur les ondes de France Inter, dans l'émission "Les Savanturiers", Denis Le Bihan nous raconter ses recherches sur le cerveau et sa fabuleuse découverte : l'IRM de diffusion. Passionnant ! 
    
Denis Le Bihan, physicien et médecin, est Directeur de NeuroSpin, un centre de recherche en neuro-imagerie, du Commissariat à l'Energie Atomique et membre de l'Académie des Sciences (France).  

Cliquez ici.

Pour en savoir un peu plus sur les travaux de recherche de Denis Le Bihan, regardez cette conférence.
 
2009-07 Museum d'Histoire Naturelle Toulouse photo Jean-Mar 

The buzz about pesticides

14 Mars 2013,

Publié par JMB

Bees, the most important pollinators of our crops, are in trouble. All over the world, their populations are decreasing and scientists want to know why. In this video, Nigel Raine and Richard Gill introduce us to the bumblebees they study at Royal Holloway near London. Their experiments show that two commonly used pesticides affect foraging behaviour and brood development, making bumblebee colonies more likely to fail.

Read the original research paper: Combined pesticide exposure severely affects individual- and colony-level traits in bees

Source: Nature, 21 October 2012

Fuites radioactives sur le site de stockage de déchets nucléaires de Hanford (Etats-Unis)

7 Mars 2013,

Publié par JMB

Un article de Corine Lesnes - Journal Le Monde - 27 février 2013
Hanford est un site immense qui s'étend sur plus de 1 500 km2 à 250 km au sud-est de Seattle, la capitale culturelle et commerciale de l'Etat de Washington. "C'est l'endroit le plus contaminé du pays", note Tom Carpenter, qui dirige l'association Hanford Challenge.
 
"Ce qui est entreposé ici représente deux tiers du stock de déchets nucléaires du pays", explique M. Carpenter, joint par téléphone par Le Monde. Depuis la fermeture de la centrale en 1987, Hanford est devenue emblématique des difficultés de traitement à long terme des déchets nucléaires, à une époque, qui plus est, de réductions budgétaires.
 
Après la fermeture, le gouvernement fédéral et l'Etat de Washington avaient passé un accord pour nettoyer le site, mais les problèmes se sont multipliés. Jusqu'à ce vendredi 22 février, où le gouverneur de l'Etat, le démocrate Jay Inslee, a révélé que six réservoirs souterrains contenant des matières hautement radioactives faisaient l'objet de fuites, et pas une seule cuve, comme précédemment annoncé par le département de l'énergie, à Washington."
 
Lire la suite ici
 
En vidéo, ci-dessous, l'histoire du site nucléaire de Hanford (en anglais - source : Department of Energy, Hanford, USA, 18 avril 2012).
 
Hanford produced nearly two-thirds of the nation's plutonium from the 1940s to the 1980s, and the Plutonium Finishing Plant was a key part of that mission. Today, the plant is Hanford's most hazardous facility and poses a monumental cleanup challenge to the Department of Energy and contractor CH2M HILL Plateau Remediation Company.
  
 

La beauté cachée de la pollinisation / Wonderful pollinators

3 Mars 2013,

Publié par JMB

Bien qu'essentielle à la vie sur Terre, la pollinisation demeure en grande partie invisible à l'être humain. Le réalisateur Louis Schwartzberg nous fait découvrir l'univers complexe du pollen et des pollinisateurs au travers de magnifiques images accélérées de son film « Pollen ».

In the video clip below, Louis Schwartzberg talks about pollinators. The bees, butterflies, beetles, flies, bats, and hummingbirds that fertilize plants in their quest for pollen and nectar and in going so ensure that plants produce the seeds, berries, fruits, nuts and other food that so many other species rely upon for food, ourselves included.

Pour voir cette vidéo avec des sous-titres en français, cliquez ici.

 

Le biomimétisme : Robert Full

3 Mars 2013,

Publié par JMB

In the video clip below, cinemetographer Louis Schwartzberg talks about pollinators--the bees, butterflies, beetles, flies, bats, and hummingbirds that fertilize plants in their quest for pollen and nectar and in doing so ensure that plants produce the seeds, berries, fruits, nuts and other food that so many other species rely upon for food, ourselves included. - See more at: http://blogs.discovery.com/animal_oddities/2011/06/stunning-pollinator-footage.html#sthash.ZLVHgBph.dpuf
In the video clip below, cinemetographer Louis Schwartzberg talks about pollinators--the bees, butterflies, beetles, flies, bats, and hummingbirds that fertilize plants in their quest for pollen and nectar and in doing so ensure that plants produce the seeds, berries, fruits, nuts and other food that so many other species rely upon for food, ourselves included. - See more at: http://blogs.discovery.com/animal_oddities/2011/06/stunning-pollinator-footage.html#sthash.ZLVHgBph.dpuf
In the video clip below, cinemetographer Louis Schwartzberg talks about pollinators--the bees, butterflies, beetles, flies, bats, and hummingbirds that fertilize plants in their quest for pollen and nectar and in doing so ensure that plants produce the seeds, berries, fruits, nuts and other food that so many other species rely upon for food, ourselves included. - See more at: http://blogs.discovery.com/animal_oddities/2011/06/stunning-pollinator-footage.html#sthash.ZLVHgBph.dpuf
In the video clip below, cinemetographer Louis Schwartzberg talks about pollinators--the bees, butterflies, beetles, flies, bats, and hummingbirds that fertilize plants in their quest for pollen and nectar and in doing so ensure that plants produce the seeds, berries, fruits, nuts and other food that so many other species rely upon for food, ourselves included. - See more at: http://blogs.discovery.com/animal_oddities/2011/06/stunning-pollinator-footage.html#sthash.ZLVHgBph.dpuf
In the video clip below, cinemetographer Louis Schwartzberg talks about pollinators--the bees, butterflies, beetles, flies, bats, and hummingbirds that fertilize plants in their quest for pollen and nectar and in doing so ensure that plants produce the seeds, berries, fruits, nuts and other food that so many other species rely upon for food, ourselves included. - See more at: http://blogs.discovery.com/animal_oddities/2011/06/stunning-pollinator-footage.html#sthash.ZLVHgBph.dpuf
In the video clip below, cinemetographer Louis Schwartzberg talks about pollinators--the bees, butterflies, beetles, flies, bats, and hummingbirds that fertilize plants in their quest for pollen and nectar and in doing so ensure that plants produce the seeds, berries, fruits, nuts and other food that so many other species rely upon for food, ourselves included. - See more at: http://blogs.discovery.com/animal_oddities/2011/06/stunning-pollinator-footage.html#sthash.ZLVHgBph.dpuf
In the video clip below, cinemetographer Louis Schwartzberg talks about pollinators--the bees, butterflies, beetles, flies, bats, and hummingbirds that fertilize plants in their quest for pollen and nectar and in doing so ensure that plants produce the seeds, berries, fruits, nuts and other food that so many other species rely upon for food, ourselves included. - See more at: http://blogs.discovery.com/animal_oddities/2011/06/stunning-pollinator-footage.html#sthash.ZLVHgBph.dpuf

Les animaux ont développé des capacités étonnantes, mais, comme le Pr. Robert Full le précise, nombre d'animaux ont encore beaucoup à nous apprendre. Il suffit juste de copier ce dont nous avons besoin. Au cours de cette conférence, Robert Full nous montre comment les ingénieurs peuvent apprendre des animaux.

Pollinisation : hommage à la vie sauvage

2 Mars 2013,

Publié par JMB

 Par Sylvestre Huet, 28 février 2013, journal Libération

2011 05 22 Pollinisateurs Manosque Jean-Marc Bonzom"La revue Science publie aujourd’hui pas moins de trois articles qui éclairent d’un jour nouveau les polémiques sur les abeilles. Le premier texte, signé par plus de 50 chercheurs de plusieurs pays, démolit un mythe, celui des abeilles domestiques comme principal, voire seul pollinisateur de nombreuses cultures. Réalisée sur 600 champs dans 41 systèmes culturaux de tous les continents, sauf l’Antarctique, cette étude montre le rôle majeur des insectes sauvages dans les pollinisations et surtout leur efficacité. L’abeille domestique ne peut être aussi bien adaptée à la morphologie de certaines fleurs que des insectes qui ont coévolué avec les plantes dont ils dépendent. Elle ne peut donc complètement les remplacer, comme l’espèrent souvent agriculteurs et arboriculteurs lorsqu’ils «prêtent» leurs champs et vergers aux apiculteurs.

La conclusion des auteurs de l’étude n’est pas de négliger l’apport des abeilles domestiques, mais de montrer qu’elles complètent, et non remplacent, le travail de base des insectes sauvages. Il faut donc une approche globale de leurs problèmes, protéger les deux types de populations, en particulier des insecticides.

Une protection d’autant plus importante, souligne le deuxième article, que le changement climatique est néfaste aux insectes pollinisateurs. Avec la modification des dates de floraison, auxquels ils s’étaient adaptés, les réseaux plantes-pollinisateurs sont bousculés, ce qui s’ajoute aux transformations des paysages par l’agriculture. Il y a cent vingt ans, dans une forêt tempérée de l’Illinois, aux Etats-Unis, un scientifique avait collecté insectes et plantes et étudié leurs relations. Un travail destiné à observer les changements survenus depuis a été réalisé en 2009 et 2010, alors que la température moyenne locale s’est élevée de 2°C et que la forêt a fait place à des espaces agricoles. Résultat : de nombreuses espèces de pollinisateurs, en particulier d’abeilles sauvages, ont disparu. Même si l’écosystème a fait preuve d’une certaine flexibilité, il s’est appauvri, fragilisé, et est devenu plus vulnérable au changement imposé par l’homme."

Lire la suite ici

D'autres informations sur le site de ScienceNews (en anglais)