Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bioécologie

Gaël Le Roux, Biogéochimiste

30 Mai 2014,

Publié par Bioécologie

Gaël Le Roux traque la pollution aux métaux lourds dans les tourbières et remonte parfois très loin dans le temps...


Un épisode de la série Qui cherche cherche.

<a title="Gaël Le Roux, biogéochimiste" href="http://www.universcience.tv/video-gael-le-roux-biogeochimiste-5856.html"><img alt="Gaël Le Roux, biogéochimiste" src="http://www.universcience.tv/ressources/media/photo-5856-gael-le-roux-biogeochimiste.html" /></a><a title="Gaël Le Roux, biogéochimiste" href="http://www.universcience.tv/video-gael-le-roux-biogeochimiste-5856.html"><h2>Gaël Le Roux, biogéochimiste</h2></a><p><a href="http://www.universcience.tv/nom-gael-le-roux.html">Gaël Le Roux</a> traque la <a href="http://www.universcience.tv/nom-pollution.html">pollution</a> aux <a href="http://www.universcience.tv/nom-metaux-lourds.html">métaux lourds</a> dans les tourbières et remonte parfois très loin dans le temps...</p><p><br />Un épisode de la série <a title="page série Qui cherche... cherche" href="http://www.universcience.tv/categorie-qui-cherche-cherche-558.html" target="_blank"><em>Qui cherche cherche</em></a>.</p>

No evidence of sexual selection in a repetition of Bateman’s classic study of Drosophila melanogaster

28 Mai 2014,

Publié par Bioécologie

Patricia Adair Gowaty et al. (2012). PNAS, 109 (29) 11476-11477

Abstract

We are unique in reporting a repetition of Bateman [Bateman AJ (1948) Heredity (Edinb) 2:349–368] using his methods of parentage assignment, which linked sex differences in variance of reproductive success and variance in number of mates in small populations of Drosophila melanogaster. Using offspring phenotypes, we inferred who mated with whom and assigned offspring to parents. Like Bateman, we cultured adults expressing dramatic phenotypes, so that each adult was heterozygous-dominant at its unique marker locus but had only wild-type alleles at all other subjects’ marker loci. Assuming no viability effects of parental markers on offspring, the frequencies of parental phenotypes in offspring follow Mendelian expectations: one-quarter will be double-mutants who inherit the dominant gene from each parent, the offspring from which Bateman counted the number of mates per breeder; half of the offspring must be single mutants inheriting the dominant gene of one parent and the wild-type allele of the other parent; and one-quarter would inherit neither of their parent’s marker mutations. Here we show that inviability of double-mutant offspring biased inferences of mate number and number of offspring on which rest inferences of sex differences in fitness variances. Bateman’s method overestimated subjects with zero mates, underestimated subjects with one or more mates, and produced systematically biased estimates of offspring number by sex. Bateman’s methodology mismeasured fitness variances that are the key variables of sexual selection.

Click here to see complete publication

Sequence of courtship behaviours shown by Drosophila melanogaster males towards females (Author: Marla B. Sokolowski (2001). Drosophila: Genetics meets behaviour, Nature Reviews Genetics, 2, 879-890

Sequence of courtship behaviours shown by Drosophila melanogaster males towards females (Author: Marla B. Sokolowski (2001). Drosophila: Genetics meets behaviour, Nature Reviews Genetics, 2, 879-890

Penser / Créer avec Fukushima

26 Mai 2014,

Publié par Bioécologie

Penser / Créer avec Fukushima

Colloque

Vendredi 13 et samedi 14 juin 2014 (Source : Maison de la culture du Japon à Paris)

Fukushima est ancré dans notre présent d’une manière si inquiétante qu’il est encore impossible d’imaginer le monde d’après. Certes, de nombreux travaux dans toutes les langues ont porté et portent encore sur les aspects scientifiques, techniques et politiques de l’événement.

Mais la manifestation proposée ici s’intéressera plutôt à ses conséquences intellectuelles et esthétiques, et au nouvel ordre des choses dans lequel nous sommes appelés à vivre depuis le 11 mars 2011.
Voilà pourquoi l’accent sera mis, dans le titre, sur la préposition « avec » : véritable mot-clef de ce colloque, elle fait signe vers les sens nouveaux que prend le terme de « contemporain » depuis cette date.

C’est ce mot qu’il s’agira d’explo­rer à tra­vers une série d’échanges, de pré­sen­ta­tions et de repré­sen­ta­tions mobi­li­sant les pen­seurs et les acteurs les plus déci­sifs autour de la pen­sée de Fukushima.

Réunissant des uni­ver­si­tai­res, écrivains, pho­to­gra­phes, phi­lo­so­phes, etc., ce col­lo­que abor­dera une pro­blé­ma­ti­que ori­gi­nale : celle de la pen­sée et de la créa­tion tel­les que les reconfi­gure l’événement « Fukushima ». En com­plé­ment, seront pré­sen­tés une expo­si­tion de pho­tos, le docu­men­taire Le monde après Fukushima de Kenichi Watanabe et la pièce de théâ­tre Kassandra Fukushima de Jacques Kraemer.

Jeudi 12 juin 2014

Auditorium de l’INALCO
65 Rue des Grands Moulins, 75013 Paris

10h Accueil des par­ti­ci­pants
10h30 Ouverture du col­lo­que par Christian Doumet et Michaël Ferrier

11h Café

11h15-12h Michaël Ferrier (Université Chuo, écrivain) : « Avec Fukushima »
12h-12h45 Philippe Forest (Université de Nantes, écrivain) : « En lisant – ou pas – Uchida Hyakken »
Modérateur : Christian Doumet

12h45 déjeu­ner

14h30-15h15 : François Bizet (Université de Tokyo) : « L’inha­bi­tat »
15h15-16h Minato Chihiro (Univiversité des Beaux-Arts Tama, pho­to­gra­phe) : « Dépaysement accé­léré à Fukushima » Modérateur : Hervé Couchot
16h Pause

16h15-17h Christian Doumet (Université Paris 8) : « La poé­sie peut-elle répon­dre de Fukushima ? »
17h-18h : Table ronde Thierry Girard, Marc Pallain, Minato Chihiro, pho­to­gra­phes : « Donner à voir Fukushima : paro­les de pho­to­gra­phes » Modérateur : Michaël Ferrier

Vendredi 13 juin 2014 Maison de la Culture du Japon à Paris

14h-14h45 Jean-Luc Nancy, phi­lo­so­phe
14h45-15h30 Hervé Couchot (Université Sophia, Tôkyô) : « Penser le temps avec Fukushima et le 11 mars : chro­ni­que du temps sus­pendu »
15h30 Pause
15h45-16h45 Takahashi Tetsuya, phi­lo­so­phe (avec tra­duc­tion consé­cu­tive japo­nais-fran­çais)
« Fukushima:un sys­tème sacri­fi­ciel »

16h45 Pause

Inauguration et pré­sen­ta­tion de l’expo­si­tion de pho­to­gra­phies de Thierry Girard
« Après le fra­cas et le silence (Journal du Tohoku 2011-12) »

17h45-18h45 : « Filmer Fukushima : paro­les de cinéas­tes », avec Michaël Ferrier, Claude-Julie Parisot, Gil Rabier, Watanabe Kenichi. Modérateur : David Collin

19h Présentation et pro­jec­tion du film de Watanabe Kenichi, « Le Monde après Fukushima », en pré­sence du réa­li­sa­teur

Samedi 14 juin 2014
Maison de la Culture du Japon à Paris

14h-14h45 : François Lachaud (EFEO, EPHE) : « Penser le drame de Fukushima : témoi­gna­ges et mémoire »
14h45-15h30 : Anne Bayard-Sakai (INALCO) : « Quelle marge d’écriture ? À pro­pos des nor­mes et de l’inven­tion après le 11 mars 2011. »

Modérateur : François Bizet

15h30 Pause

15h45-16h45 : Momiyama Tomoko, com­po­si­trice.
16h45-17h30 : entre­tien entre Jacques Kraemer, met­teur en scène et Bénédicte Gorrillot (Université de Valenciennes).

Le col­lo­que sera suivi à 18h de la repré­sen­ta­tion de la pièce de théâ­tre Kassandra Fukushima, en pré­sence de Jacques Kraemer, son auteur et met­teur en scène.

Une petite pause culinaire...

25 Mai 2014,

Publié par Bioécologie

La pause de cet fin de mois sera culinaire ! Une recette de saison toute simple à réaliser mais au gout merveilleux.

Note : vous pouvez remplacer les noisettes par des pignons de pin, et l'huile de noisette par une huile neutre : tournesol, etc. Le tout est tout aussi délicieux.

L’avenir des échanges franco-japonais en sciences humaines et sociales

24 Mai 2014,

Publié par Bioécologie

L’avenir des échanges franco-japonais en sciences humaines et sociales

Colloque

Samedi 7 juin 2014 de 14h à 19h

Colloque orga­nisé à l’occa­sion du 30e anni­ver­saire du Prix Shibusawa-Claudel.

Le prix Shibusawa-Claudel distingue de jeunes chercheurs japonais et français pour la réalisation d’un ouvrage académique. Dix anciens lauréats de ce prix discuteront des échanges scientifiques entre ces deux pays, de leur rôle et de leur développement futur.

La confé­­rence d’ouver­­ture de Masayuki Ninomiya, co-pré­­si­­dent du jury fran­­çais, sera sui­­vie de deux tables ron­­des consa­­crées aux scien­­ces humai­­nes et socia­­les.

Elles réu­ni­ront Yoshikazu Nakaji, Yoshie Kawade, Nathalie Kouamé et Kiyonobu Date, Guibourg Delamotte, Kazuhiko Yago, Philippe Pelletier et Paul Jobin.

Les débats seront modé­rés par Yoshiharu Tsuboi et Emmanuel Lozerand.

Le col­­lo­­que se clô­­tu­­rera par une conclu­sion de Christian Sautter, co-pré­­si­­dent du jury fran­­çais, et Yukio Koriyama, pro­­fes­­seur chargé de cours à l’École Polytechnique.

Petite salle
Entrée libre sur réservation au 01 44 37 95 95 à par­tir du 9 mai
Organisation Maison Franco-Japonaise, Tokyo, MCJP
Co-orga­ni­sa­tion Fondation Shibusawa Eiichi, Yomiuri Shimbun
En col­la­bo­ra­tion avec le Bureau fran­çais de la Maison Franco-Japo
naise, Tokyo

Source : Maison de la Culture du Japon à Paris

CNRS le journal

23 Mai 2014,

Publié par Bioécologie

CNRS le journal

Avec le lancement de CNRSlejournal.fr, et conformément à sa mission de diffusion des connaissances, le CNRS sort de sa réserve pour investir l’univers des médias numériques.

L’objectif est clairement affiché : partager largement avec les amateurs de science, les professeurs et leurs élèves, les étudiants et tous les citoyens curieux, des contenus que nous destinions jusque-là à la communauté des agents du CNRS, chercheurs, ingénieurs et techniciens, ceux des labos comme ceux des bureaux.