Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bioécologie

The Earthworm Research Group

31 Août 2009,

Publié par JMB

"The Earthworm Research Group (ERG) is based in the School of Built and Natural Environment at the University of Central Lancashire, in Preston, UK. The ERG has existed as an entity for five years or so, but members of the group have been engaged in this area of research for more than twenty years. We regard ourselves as one of the focal points in this area and welcome contact with respect to collaborative research or simply to answer earthworm-related questions.

The ERG was founded by Drs Kevin Butt and Chris Lowe and has worldwide members and associates.

Research

The last 25 years has seen an enormous expansion in earthworm research with the development of potential profit-related applications in vermiculture and organic waste processing. More recently applied research has investigated the role of earthworms in land restoration, eco-toxicology and environmental monitoring. Major advances have therefore been made in the area of earthworm research but despite this, many fundamental questions still remain unanswered. There is still scope to undertake investigations into a group of organisms which have profound effects on soils.

The ERG has worked extensively with earthworm species from across Britain and from numerous northern temperate regions. Research has concentrated on the practical application of earthworms in areas such as soil restoration, organic waste management, bio-monitoring and eco-toxicology. Current overseas projects are linked with Finland, Ireland, Italy, Poland, Spain and the USA."

Sharleen SPITERI: Stop i don't love you anymore

BioMed Central: The Open Acces Publisher

5 Août 2009,

Publié par JMB

What is BioMed Central?



BioMed Central
is an STM (Science, Technology and Medicine) publisher which has pioneered the open access publishing model

All original research articles published by BioMed Central are made freely and permanently accessible online immediately upon publication. BioMed Central views open access to research as essential in order to ensure the rapid and efficient communication of research findings.

More informations here

The research articles in all journals published by BioMed Central are 'Open Access'. They are immediately and permanently available online without charge. For example in Ecology, Evolutionary biology :

Journals:
BMC Ecology   
Carbon Balance and Management   
Saline Systems   
BMC Evolutionary Biology   
Frontiers in Zoology   





For example, it is possible to found this article : Life cycle and population growth rate of Caenorhabditis elegans studied by a new method (2009). Daniel Muschiol,  Fabian Schroeder, and Walter Traunspurger: Animal Ecology, University Bielefeld, Morgenbreede 45, 33615 Bielefeld, Germany

The electronic version of this article is the complete one and can be found online at:
http://www.biomedcentral.com/1472-6785/9/14

Développement Durable et Territoires

5 Août 2009,

Publié par JMB

Développement Durable et Territoires est une revue scientifique qui propose une approche interdisciplinaire du développement durable à l'échelle du territoire. En proposant une conception élargie de la notion d'environnement, la revue entend contribuer à la réflexion sur les formes et les finalités des logiques du développement dans nos sociétés contemporaines.
La revue DDT est une émanation du
Réseau Développement Durable et Territoires Fragiles. Le réseau réunit une vingtaine de chercheurs en sciences humaines et sociales, issus des différentes Universités de la région Nord-Pas-de-Calais.

Espagne: fossiles de vers marins géants de 475 millions d'années

4 Août 2009,

Publié par JMB

Des scientifiques espagnols ont annoncé lundi la découverte des plus anciennes et grosses traces jamais découvertes de vers marins géants, vieilles de 475 millions d'années, dans le parc national de Cabañeros dans la province de Ciudad Real (centre).

Ces traces fossilisées de vers marins géants de l'époque ordovicienne de l'ère paléozoïque ne sont pas seulement exceptionnelles par leur taille mais aussi part leur ancienneté,- 475 millions d'années - selon les scientifiques du Centro Superior de Investigaciones Cientificas (CSIC) en charge des fouilles.

Elles constituent les "traces les plus grandes et les plus anciennes jamais découvertes lors de fouilles géologiques du paléozoïque", affirme le CSIC.

Les fouilles ont mis à jour "des galeries fossilisées de grande dimension - 5 mètres de long pour 15 à 20 centimètres de diamètre - qui ont été parcourues par un organisme inconnu au corps mou et de grande taille" mesurant "entre un mètre de long et 15 à 20 centimètres de diamètre", selon un communiqué du CSIC.

"Il s'agit de tanières creusées dans le fond marin il y a 475 millions d'années par un organisme vermiforme qui se baladait dans des galeries horizontales, légèrement immergées de quelques centimètres dans l'eau", a affirmé le paléontologue en charge des fouilles, Carlos Gutiérrez.

Ces vers marins géants "vivaient enterrés et inondaient leurs galeries de leurs sécrétions afin de les consolider, ce qui a permis leur conservation jusqu'à aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Il y a 450 millions d'années, le parc national de Cabañeros "faisait partie de la plateforme marine d'un ancien continent appelé Gondwana. Cette zone était légèrement immergée", selon les scientifiques.

"La péninsule ibérique se trouvait alors près du pôle sud de l'époque et les organismes qui vivaient dans des eaux très froides avaient un métabolisme qui leur permettait de grandir plus".

In English:
Giant marine worms lived 475 million years ago

Spanish researchers said Monday they have discovered evidence of a type of giant worm that lived 475 million years ago and was up to one metre (three feet) in length.

The fossilised tracks of the marine worms were found in the Cabaneros National Park in central Spain in an area that was a seabed during the Lower Ordovician period, the Spanish National Research Council (CSIC) said.

It said the creatures lived in horizontal galleries of five metres in length and 15-20 centimetres in diameter under the seabed.

The galleries were lined "with mucous secretions to harden them and prevent their collapse, which has facilitated their preservation," said paleontologist Juan Carlos Gutierrez Marco.

They are the "oldest tracks of giant worms" ever discovered, pre-dating those found in Devon, England, this year and which dated from 200 million years ago, the CSIC quoted him as saying.

He explained why the worms, which were up to one metre in length and 15 centimetres in diameter, could attain such great size.

"For more than 450 millions years ago our country was part of a marine platform of an ancient continent called Gondwana," Gutierrez Marco said.

"The Iberian Peninsula was then near the south pole of the era. Organisms living in very cold water have a metabolism that allows them to grow bigger -- what is known as polar gigantism."

(c) 2009 AFP

Plancton : techniques

3 Août 2009,

Publié par JMB

Pour en savoir un peu plus sur le plancton marin (techniques d'échantillonages, d'identifications, etc.) visitez ce site Internet.

Ce site est réalisé par le Pôle Multimédia de Villefranche-sur-Mer en partenariat avec l’
Observatoire Océanologique et l’Association de Sauvegarde du Patrimoine Maritime de Villefranche-sur-Mer (ASPMV) avec le soutien de la Communauté Européenne, du Ministère de la Culture, du Conseil régional PACA et du Conseil général des Alpes Maritimes.

 

Plancton : techniques

Les baignades artificielles publiques et règlementation sanitaire !

3 Août 2009,

Publié par JMB

30 juillet 2009
L’Afsset (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'Environnement et du Travail) demande que soit créée une réglementation sanitaire pour les baignades artificielles publiques

L’Afsset publie aujourd’hui un rapport sur les baignades artificielles ouvertes au public. Ces baignades se sont développées ces dernières années, entre les « baignades naturelles » de pleine eau (mer, lac, rivière) et les piscines publiques.

Elles ne font cependant l’objet d’aucune réglementation sanitaire et donc d’aucune obligation de contrôle des eaux. Il s’agit de baignades créées artificiellement où l’eau est captée et maintenue captive comme, par exemple, les étangs artificiels, réservoirs, barrages, gravières, bassins à marée, ainsi que les baignades à traitement par filtration biologique, souvent appelées piscines « naturelles », « biologiques » ou « écologiques ».

Leur caractère plus naturel que les piscines leur vaut un grand essor. C’est pourquoi l’Afsset considère qu’il est urgent de les réglementer pour en organiser le développement et écarter les risques sanitaires principaux. Les travaux de l’Afsset ne visent que les baignades ouvertes au public qui sont susceptibles de concentrer un grand nombre de baigneurs. Elles accueillent aussi des populations sensibles (enfants, personnes âgées) et professionnelles (maîtres nageurs, personnels d’entretien) qui s’exposent durablement. L’une et l’autre méritent protection.

Les risques sanitaires peuvent être plus élevés pour ces baignades artificielles que pour les autres baignades naturelles ou les piscines : l’eau ne court pas (ou peu) naturellement ; elle n’est pas désinfectée comme dans les piscines. Pourtant les dangers sanitaires à traiter sont les mêmes que pour les baignades : germes apportés par les baigneurs, microalgues toxiques qui peuvent s’y développer, ou encore pathogènes issus de l’environnement (eau de remplissage, ruissellements d’eaux souillées, intrusion d’animaux, etc.).

L’Afsset recommande qu’une réglementation stricte soit mise en place pour la protection des baigneurs dans ces baignades artificielles ouvertes au public. Elle demande en particulier : 

1- Un recensement de ces baignades et la mise en place d’analyses microbiologiques. Pour cela, l’Afsset fournit un guide de classement de ces baignades et une liste de 6 paramètres microbiologiques à surveiller ;

2- Sans attendre les résultats de ces analyses, d’appliquer les meilleures pratiques disponibles sur les baignades et notamment :

 rédaction d’un profil de vulnérabilité de la baignade (identifier les sources de pollution comme la présence d’élevages en amont, ou les situations à risques comme les périodes d’orage) ;
 mettre au meilleur niveau les mesures d’hygiène des baigneurs (douches avant d’entrer dans la baignade, toilettes, panneaux d’information) et limitation du nombre de baigneurs ;
 imposer un délai maximal pour le renouvellement de l’eau, fixé à 12h (par filtration ou par apport d‘eau neuve).

Pour ce qui concerne particulièrement les baignades à traitement biologique ouvertes au public (« piscines biologiques »), l’Afsset considère que le niveau de maîtrise des risques sanitaires proposé par les constructeurs est aujourd’hui insuffisant pour un développement libre de ces baignades en fréquentation publique. Le traitement naturel et sans traitement chimique (chloration) doit encore être amélioré en ce qui concerne l’efficacité de la maîtrise des pathogènes potentiels et des algues.

L’Afsset demande de faire rentrer les baignades à traitement biologique actuelles dans un programme expérimental avec la mise en place sans délai d’un suivi hebdomadaire de la qualité des eaux, la limitation du nombre de baigneurs et l’amélioration des mesures d’hygiène. Les concepteurs sont invités à faire un effort de recherche et développement pour améliorer la conception des installations.

Cette expertise a été réalisée à la demande du ministère de la santé et du ministère du développement durable.

Source
Afsset

Un autre point de vue sur le sujet ici

Photos : logiciels de traitement gratuits

3 Août 2009,

Publié par JMB

Si vous êtez amenés à prendre des photos scientifiques (ou autres), voici quelques logiciels et utilitaires gratuits pour le traitement de vos photos (Source : Argus-Photo.fr)

Pc Inspector smart recovery : Ce logiciel est un secouriste des images perdues. Il permet de récupérer des images sur la carte-mémoire, même si celle-ci a été effacée ou reformattée.

Photofiltre : Un excellent logiciel de traitement de photos. Nombreux filtres, cadres, polices de texte et effets sur les polices...

IrfanView : Célèbre visionneuse, très complète. Complète idéalement Photofiltre, d'autant qu'il existe un additif pour la langue française (cet additif n'est pas sur le site officiel).

XN View : Visionneuse, gratuiciel, en francais. Permet de créer des bibliothèques ou des pages web, des photoramas (diaporamas de photo = photoramas) etc.

11view : Visionneuse d'image. Ce serait presque le compagnon idéal de Photofiltre !

Coffe Cup Image viewer : Visionneuse.

Opanda Photofilter : Photofilter, à ne pas confondre avec photofiltre, se limite aux filtres de couleurs, tels ceux que l'on ajoute à nos objectifs. On trouve ainsi l'équivalent des filtres Kodak, Cokin et Hoya. En tout, une centaine de filtres.

Exif Manager : Logiciel de traitement des informations Exif. Gratuit, en francais et  en anglais. Permet de visualiser et mettre à jour les informations exif, d'y insérer un copyright, mais aussi de supprimer les informations Exif, par exemple avant tirage. Traitements par lot.

Exifer : Logiciel de traitement des informations Exif. Gratuit, mais en anglais.

Diaporama : Ce logiciel vous permet de réaliser facilement des présentations de vos photos sous forme de diaporama. Il est possible pour chaque image de régler le temps d'affichage, spécifier une bordure,  de choisir parmi 127 transition. Génère un fichier executable.

YoPoW : Logiciel de création de galerie de photos. Présente la particularité de permettre la mise en ligne sur Internet de la dite galerie.

Minigal : Logiciel de création de galerie de photos. Présente la particularité de permettre la mise en ligne sur Internet de la dite galerie.

Image Dupeless : Outil de recherche des images redondantes. Analyse l'image, et non pas seulement la taille ou le nom. Permet de faire le menage sur le disque dur.

Picture Shark : Applique un filigrane sur une ou une série d'images. Transparence ajustable.

Posteriza : Ce logiciel permet de générer des posters, c'est-à-dire qu'il découpe une photo en plusieurs pour permettre l'impression à un format donné.

Url2bmp : Création d'une image bmp à partir d'une adresse de page Internet (URL). Interessant, car ce n'est pas évident de le faire en copie d'écran si la page est plus grande que l'écran.

Patchwork Maker : Inattendu ! Un logiciel créant une image patchwork (assemble de mini-morceaux) à partir d'un ensemble (important) d'images. Très puissant, même s'il est d'une utilité limitée.

Foto-Mosaik : Logciel permettant de créer une image mosaïque partir de nombreuses autres images.

Gif Optimizer : Logiciel pour optimiser la taille des fichiers gif, animés ou non.

Le plancton marin

2 Août 2009,

Publié par JMB

Source : Christophe Mocquet. Merci à Christophe pour ces 2 films réalisés en 2007 ! Super job.

" L'environnement, via le changement global (réchauffement climatique, impact anthropique...) est au coeur de l'actualité. Or, le plancton marin impacte fortement le climat, en régulant en partie la quantité de carbone présent dans l'atmosphère.

Ce reportage décrit l'étude des organismes marins planctoniques et du milieu dans lequel ils vivent :
1/ En milieu côtier : petits bateaux, filets, sondes... (accès facile et quotidien); 2/ Au large : difficulté d'accès...; 3/ Développement de nouveaux outils: satellites, bouées, robots, sondes perfectionnées...

Réalisé au sein de
l'Observatoire Océanologique de Villefranche (OOV) dans le cadre des recherches du Laboratoire d'Oceanographie de Villefranche (LOV) par Christophe MOCQUET.

Film présenté dans le cadre de l'exposition "Explorateurs des Mers" du CNRS au Trocadéro, Paris 2007."






Retrouver également une présentation en vidéo de l'Observatoire Océanologique de Villefranche sur Mer par et pour les étudiants en océanographie du master OEM (Océanographie et Environnements Marins) de l'UPMC (Université Pierre et Marie Curie, Paris 6) :





La guitare contre l’hyperactivité

1 Août 2009,

Publié par JMB

Un article qui n'a rien à voir avec l'écologie, l'écotoxicologie ou l'environnement. Pour une fois, je vais faire une entorse à la thématique de ce Blog ! C'est pour la bonne cause !

Article écrit par
Isabelle Burgun de l'Agence Science Presse

"Apprendre la guitare permettrait à l’enfant hyperactif d’améliorer son comportement, sa motricité et ses apprentissages en classe. Faire de la musique lui donnerait aussi le goût de la réussite.

« L’impact le plus probant est certainement celui de la motivation et de l’estime de soi », rapporte l’étudiante en éducation de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), Linda Essiambre. La thèse de doctorat de l’enseignante en français de la Commission scolaire des Phares de Rimouski démontre qu’il existerait même des liens entre l’apprentissage de la musique et du français chez ces jeunes. Cette étude fera bientôt l’objet d’un livre à paraître aux Presses de l’Université du Québec (PUQ).

Les bénéfices de la guitare

Amélioration de la motivation, goût de la lecture et de la mémorisation, jouer d’un instrument serait une expérience très positive pour les jeunes vivant avec un trouble de déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH). « On répète à ces jeunes qu’ils ne sont pas capables. Et là, ils réussissent à apprendre un nouveau langage, celui de la musique! », s’exclame la chercheuse.

Ce sujet d’étude s’est imposé de lui-même lorsqu’elle a constaté les bénéfices de l’apprentissage de la guitare sur son fils. Diagnostiqué TDAH lorsqu’il était enfant, Charles-Frédéric, maintenant âgé de 22 ans, poursuit aujourd’hui des études supérieures à l’UQAR. Pour son fils, la pratique de cet instrument de musique a remplacé l’habituelle médication. « Ses huit années de guitare l’ont motivé pour poursuivre sa scolarité. Elle a été une bouée de sauvetage », soutient-elle.

La musique adoucit les mœurs

Contrairement à d’autres instruments de musique, comme les percussions ou le violon, la guitare sèche semble avoir eu un effet calmant auprès des élèves étudiés (six garçons et une fille, tous élèves de 4e secondaire, diagnostiqués TDAH).

Cette année d’apprentissage de la guitare a été positive : diminution de l’agressivité, amélioration du contrôle de soi, meilleure perception de soi, motivation et goût de la réussite. « Cela a permis de restaurer leur confiance en leurs capacités. Quatre d’entre eux sont même montés jouer sur scène au gala Méritas de leur école », rapporte la chercheuse.

Si leurs notes sont majoritairement restées les mêmes qu’auparavant, de nombreux enseignants ont tout de même relevé une grande amélioration de leur attitude en classe. Un autre effet secondaire de l’apprentissage de la musique!"

Rodrigo y Gabriella - Live in Japan - "Diablo rojo" :