Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bioécologie

Articles avec #amphibiens

La vie à Fukushima, 3 ans après la catastrophe

12 Avril 2014,

Publié par Bioécologie

Cette année est le triste 3ème anniversaire de la catastrophe de Fukushima.

Découvrez ce web-documentaire du journal Le Monde :

"Fukushima. A lui seul, ce nom représente désormais les catastrophes que connut le Japon le 11 mars 2011: un séisme de 9 sur l'échelle de Richter, un tsunami tuant 20 000 personnes et la perte de contrôle de trois réacteurs dans une centrale nucléaire. Ces faits, survenus dans la région du Tohoku, ont été amalgamés dans l'angoisse de la radioactivité. Pourtant, comme nous l'avions constaté quelques jours après le tsunami, en tant qu'envoyés spéciaux du Monde sur la côte ravagée, les frayeurs ne sont pas les mêmes au Nord, frappé par la vague, et au Sud, irradié par la centrale endommagée. Près de trois ans après, nous sommes repartis à la recherche des témoins rencontrés à l'époque. Chaque baie, chaque vallée raconte une autre manière de survivre."

Préfecture de Fukushima, juin 2012.  Au loin la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Sur cette photo, toute cette zone a été évacuée de ses habitants.

Préfecture de Fukushima, juin 2012. Au loin la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Sur cette photo, toute cette zone a été évacuée de ses habitants.

Katzenberger M, Hammond J, Duarte H, Tejedo M, Calabuig C, et al. (2014) Swimming with Predators and Pesticides: How Environmental Stressors Affect the Thermal Physiology of Tadpoles. PLoS ONE 9(5): e98265.

23 Février 2014,

Publié par Bioécologie

Le Mystère d'Hypsiboas boans

18 Novembre 2012,

Publié par JMB

074 H boans chantHypsiboas boans est une rainette arboricole, espèce courante en Amérique du sud mais très peu étudiée. Thierry Lengagne, spécialiste de la communication animale, s’est rendu au camp de Saut-Pararé, station scientifique du CNRS de Nouragues implantée dans la réserve naturelle des Nouragues en Guyane française, pour observer ses comportements.

Ses recherches portent sur les critères de sélection de la femelle rainette pour le choix de son partenaire. Son hypothèse de départ étaitGuyane Mission Hypsiboas boans Guyane crédit Thierry Lenga que le choix du mâle par la femelle repose non seulement sur son chant, révélateur de ses capacités à être un bon géniteur, mais aussi sur son talent d’architecte pour construire le nid. A la lumière des ses observations, une surprise l'attend… 

Découvrez, en image, la suite de cette aventure. Cliquez ici (puis sur "visionner"; en bas, à droite)

Crédit photos : Thierry Lengagne.