Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bioécologie

Le Japon décide de sortir du nucléaire et oriente sa politique énergétique vers les renouvelables et les économies d'énergie

10 Mai 2011,

Publié par JMB

Le Japon est au 3e rang des pays producteurs d'électricité nucléaire dans le monde, après les États-Unis et la France. Début 2011, l'énergie nucléaire lui fournit plus du tiers des besoins en électricité du pays. 

 Le premier ministre japonais, Naoto Kan, vient d'annoncer qu'à partir de maintenant, le gouvernement allait orienter sa politique énergétique vers les renouvelables et les économies d'énergie, de préférence au nucléaire.

Lors d'une conférence de presse mardi 10 mai 2011, M. Kan a remercié la Compagnie d'électricité du Chubu d'avoir accepté rapidement de fermer sa centrale nucléaire de Hamaoka, dans le centre du pays, à la suite de la demande du gouvernement.

M. Kan a précisé que la pénurie d'électricité redoutée pourrait être évitée en utilisant la production d'autres centrales et en économisant l'énergie, tant au niveau des entreprises que des particuliers.

Le premier ministre a déclaré que le Japon avait misé sur l'énergie nucléaire et sur les énergies fossiles, mais que désormais, le gouvernement mettrait l'accent sur les renouvelables, éolien, solaire et biomasse. Il a ajouté qu'il souhaitait créer une société utilisant l'énergie plus efficacement. 

 

Remarque : à ce jour, le Japon compte 46 réacteurs nucléaires de production répartis sur 15 centrales, et 10 réacteurs arrêtés.

Le Japon, troisième puissance économique mondiale avec 5,72 % du PIB mondial (4 376 milliards de dollars), selon les chiffres de la Banque mondiale de l’année 2009.

 

Source : NHK world


Commenter cet article

Guillaume 25/05/2011 21:29



Il semble que la transparence n'ait pas été de mise... Si ce que la Criirad soupçonne est vrai, il y a de quoi être en colère !


Heureusement qu'il existe encore certains organismes indépendants en qui on peut faire confiance. Eux n'ont rien à vendre !


La contamination de la France métropolitaine dès le 22 mars 2011 a été cachée à
la population. La CRIIRAD saisit le Premier ministre et l'ASN d'une demande d'enquête.


Sur ce lien : beaucoup d'informations sur lesquelles on pourrait peut-être avoir quelques explications et/ou points de comparaison avec la catastrophe de Tchernobyl :


http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon_bis/irsn/11_05_25_CP_irsn_22_mars.pdf


 



Guillaume 24/05/2011 21:11



Ce serait bien que notre gouvernement se renseigne auprès des japonais pour savoir comment eux sont capables d'envisager une telle transition énérgétique. Notre Président nous expliquait il y a
quelques semaines que c'était simplement inenvisageable car irréaliste.



aurelie 12/05/2011 18:41



 


vu !


très interressant!


a+ pour de nouvelles aventures radioactives !lol!


les voisins d'en face


 


 


 



JMB 12/05/2011 20:51



Cool :-) Merci !  A bientôt